Vous êtes ici

Le vélo chez les autres

Le Vélo à Copenhague

Après un séjour en Italie du Nord, j'ai eu l'occasion de passer quelque temps dans la ville de Copenhague au Danemark. La municipalité de Copenhague développe depuis longtemps une stratégie globale pour passer d'un modèle "automobile" à des modes de déplacements actifs. Ce modèle est principalement basé sur l'usage du vélo. On verra dans la présentation que l'usage du vélo ne se limite pas uniquement aux déplacements quotidiens de travail. Il concerne également le transport des enfants en bas âge, les livraisons, l'accompagnement des personnes âgées etc.

Le Vélo en Italie du Nord

A force d'entendre des élus de tout poil et des perpignanais sceptiques sortir l'éternel argument selon lequel le vélo ferait exclusivement partie des pays du Nord, j'en ai eu assez et je me suis rendue en Italie du Nord. A mon grand plaisir, j'ai vu que "l'argument culturel" ne tenait pas la route. L'Emilie Romagne, la Vénétie et la Toscane pratiquent le vélo urbain et aménagent leurs villes en fonction de ce moyen de déplacement résolument moderne. Voici la présentation que j'ai présenté à l'Atelier d'urbanisme à l'issue de ce voyage d'étude et d'agrément.

Le relatif échec du vélo à Lleida (Lerida) en Espagne

La Ville de Lleida en Catalogne Sud est une ville d'une taille semblable à Perpignan (environ 100 0000 hab.) mais beaucoup plus condensée au niveau habitat. Les gens se déplacent beaucoup à pied car il faut tout au plus un quart d'heure pour se rendre au centre ville de la zone periurbaine.

La ville a voulu pousser en faveur du vélo même si une demande n'existait pas réellement de la part de la population.La Municipalité dit avoir été très déçue car malgré des pistes qui traversent le centre, le nombre des cyclistes qui les empruntent reste très faible.

S'abonner à RSS - Le vélo chez les autres