Vous êtes ici

Effets de coupures

RD617a

À la fin du XXème siècle, la communauté d'agglomération considère que la route de Perpignan à Canet (l'ancienne RD617) est décidément trop encombrée de voitures. Quelle solution va-t-on alors apporter à ce problème ?
- remettre en service le tramway de la plage, détruit quelques années plus tôt ?
- multiplier les bus sur cet axe pour inciter les automobilistes à changer leur mode de transport et réduire le nombre de voitures pénétrant en ville ?
- créer une voie cyclable directe et efficace pour permettre de rejoindre Perpignan en 20mn environ (6km) à vélo ?
- tenter de faire baisser l'utilisation de la voiture par tout autre moyen ?
- ...
Non.
Construire une nouvelle route au bord de la rivière (la Têt) et multiplier par 3 (trois) le nombre de voies pour les voitures entre Perpignan et Canet sur cet axe.

La Ligne à Grande Vitesse

Dans une enquête de 1993, on avait établi que chaque français parcourt en moyenne annuellement environ 8000 km pour ses trajets quotidiens quand il en fait 5000 dans ses déplacements à longue distance. Ces chiffres ont évidemment augmenté mais restent peut-être dans des proportions comparables. Le transfert modal recherché dans l'ensemble du système de transport pour améliorer le bilan carbone doit donc l'être aussi, et largement, dans les trajets pendulaires quotidiens.

S'abonner à RSS - Effets de coupures