Vous êtes ici

Double-sens cyclable

Un double-sens cyclable (DSC), autrefois appelé « sens interdit sauf vélos » ou en Belgique « sens unique limité (SUL) (ou encore improprement « contre-sens cyclable ») est un sens unique classique pour les véhicules motorisés, mais ouvert à la circulation des cyclistes dans les deux sens.

En France, juridiquement, c’est une rue à double sens, dont un sens est réservé aux cycles. Il doit être signalé dans le sens de circulation des véhicules motorisés par un panneau « sens unique » complété du panonceau « vélos à contresens », et dans le sens interdit aux véhicules motorisés par un panneau « sens interdit » complété du panonceau « sauf vélos ».

Ce dispositif a pour avantage d’éviter aux cyclistes de longs détours, parfois par des axes chargés. Il s’avère très sûr, car les cyclistes et les automobilistes se voient mutuellement en se croisant. On en trouve de nombreux exemples dans les villes nordiques, néerlandaises, allemandes, belges et suisses (souvent plus de 80 % des rues en sens interdit en sont dotées), et de plus en plus de villes françaises en réalisent (à Strasbourg, au moins 40 % des rues en sens interdit sont aménagées en double-sens cyclables, y compris hors des zones 30).

Nous réclamons depuis longtemps son utilisation à Perpignan dans de nombreuses rues, toujours avec une signalisation verticale et horizontale adaptée. Mais depuis 2008, la loi a rendu cet aménagement obligatoire dans toutes les rues à sens unique pour les voitures dans les zones 30.

Comme les autres lois favorables aux alternatives à la voiture, celle-ci tardera à être appliquée à Perpignan, mais elle nous aide à faire avancer les choses dans notre ville.

Une avancée pour les Double-Sens Cyclables !

Après 4 ans de procédure, Vélo en Têt a reçu le jugement de la cour administrative d'appel de Marseille, devant laquelle elle contestait le déploiement incomplet des double-sens cyclables (DSC) en centre ville de Perpignan. La Cour a donné raison à l'association pour cinq des treize rues en litige. Le maire est enjoint de prendre un nouvel arrêté dans les six mois pour mettre en place les DSC sur l'axe Place Catalogne-La Basse via la place Bardou Job, et la rue Foch.

une loi inutile ?

Les lecteurs réguliers de ce site se souviennent qu'en 2010, alors que dans les
zones 30 de France, toutes les rues devenaient obligatoirement à double sens pour
les cyclistes, la Ville de Perpignan (VdP) n'appliquait que partiellement cette
règle, excluant par arrêté municipal son application dans les principales rues
du centre [lire [l'article de l'époque->177). Nous avons alors engagé un recours au
tribunal administratif contre cet arrêté pour contraindre la VdP, sourde à nos

Extension de la zone 30

La ville de Perpignan a enfin étendu la «zone 30» du centre-ville. Quelques automobilistes mécontent qu'on limite leur vitesse dans les petites rues du centre
l'ont évidemment fait savoir. Mais, heureuse surprise, des citoyens, cyclistes, piétons, ou simplement automobilistes soucieux de l'intérêt général et favorables au partage de la voirie, ont réagi en nombre. L'indépendant a pulbié une pleine page de leurs courriers favorables à cette extension, et au partage de l'espace entre les modes.

Perpignan refuse la généralisation des DSC

Depuis 2008, un décret (décret 2008-754 du 30 juillet 2008) a introduit dans le Code de la route la généralisation des « double-sens-cyclables » (DSC) dans les Zones 30. L'article R110-2 précise donc depuis cette date que dans les zones 30, « toutes les chaussées sont à double sens pour les cyclistes ». Il y a donc eu une inversion du principe et de l'exception, la rue à sens unique pour les cyclistes devenant exceptionnelle dans ces zones. Perpignan n'applique pas cette règle et nous nous battons pour que ca change.

Généralisation des Double-Sens Cyclables

Un décret paru cet été (décret 2008-754 du 30 juillet 2008) introduit dans le Code la généralisation des
Double Sens Cyclables
dans les Zones 30 et dans les Zones de rencontre.
Nousavons envoyé un courrier à la mairie pour demander son application
à Perpignan, et surtout le respect du délai légal de transformation de la Zone 30
existant en ville, qui laisse moins de DEUX ans au gestionnaire de la voirie pour mettre sa zone 30 en conformité avec ces nouvelles règles.

Double-Sens Cyclables

Alors que dans de nombreuses villes, en Europe, mais aussi en France comme à Strasbourg, le double-sens cyclable se généralise, les Perpignanais -même ceux qui se déplacent à vélo- connaissent mal cet aménagement.
Une des trop rares expériences faites à Perpignan, sur le quai Lattre de Tassigny, n'a pourtant pourtant provoqué aucun accident depuis sa création en 2005, et devrait avoir démontré l'efficacité du procédé.
Ce texte, largement inspiré d'une fiche du CERTU décrivant le double-sens cyclable, a pour but d'informer les usagers, et les aménageurs (Ville de Perpignan, Communauté d'agglomération, ...) sur le bon sens du Double-sens cyclable !

S'abonner à RSS - Double-sens cyclable