Vous êtes ici

Avenue Paul Alduy

Rubrique: 

Nous avons suivi la création puis le prolongement de cette "voie cyclable" (qui est en fait un trottoir partagé) depuis le début :

À chaque étape, les usagers habituels de la bicyclette sont surpris des aménagements incohérents qu'on leur propose.

Par ailleurs notre association, avec Énergie Citoyenne l'association de étudiants, a depuis longtemps proposé un autre aménagement pour prolonger cette voie vers le Centre. Des propositions pour les itinéraires entre les trois points Centre - Gare - Fac étaient décrites en 2010 dans le Bulletin annuel de notre association(voir l'article complet commençant page 10, et en particulier le paragraphe «De la fac au centre» page 12.)

Cette bande qui se terminait jusqu'à lors au niveau de

l'avant dernier feu, un peu après l'entrée de l'université et la poste,

a été prolongée, toujours sur le trottoir et pour les 2 sens, vers le

bas (la fin) de l'avenue (au croisement avec les avenues des maréchaux Juin et

Koenig).

Il est vrai que le cycliste se trouvait fort dépourvu à l'arrêt

de la bande, devant traverser la chaussée au niveau du feu, pour

reprendre la rue au milieu des voitures. Bien que l'effort semble

louable, on ne peut que constater que la seule solution trouvée a été de

prendre de l'espace aux piétons, tout en n'offrant aucun confort aux

cyclistes.

En effet, le trottoir se trouve sur la dernière partie de

l'avenue, ou fort étroit, ou fort encombré de voitures. Observons qu'ici

les voitures occupent trois voies de circulation et qu'on n'imagine

pourtant pas consacrer plus de 150 cm pour piétons et vélos confondus.

Enfin, cerise sur le gâteau, la voie se termine (enfin disons qu'on subodore

sa fin car rien n'est indiqué) au bord d'un trottoir abrupt, laissant le cycliste

dans une situation bien plus compliquée qu'elle ne l'était plus haut au

niveau du feu rouge, avant ce prolongement. Comment traverser l'avenue pour rejoindre le sas vélo au feu ?

Et qui dit fin, dit aussi début pour ceux qui vont vers la fac :

on voit que le cycliste urbain n'a qu'à bien maîtriser

le cross, pour de bon matin emprunter une voie cyclable qui démarre par

un trottoir non raboté de 20 cm !

Merci Perpignan de favoriser ici comme ailleurs l'usage de la bicyclette.