Vous êtes ici

Débats d'idées

Ma lettre au Maire

Suite à une conférence de Presse de l'association où nous avons dénoncé l'impasse de la politique du "tout-voiture" de la ville, M. le Maire de Perpignan nous a écrit une longue lettre pour défendre son action. Un membre de Vélo En Têt lui répond.

Rubrique: 

Département pilote pour le développement durable

La Semaine parle de « trois risques de la période à venir » Il serait plus correct de parler de « certitudes » pour la cherté de l'énergie et pour le réchauffement climatique. Quant aux délocalisations, il nous paraît évident que le prix de l'énergie va changer la donne, et nous paririons plutôt pour une relocalisation de nombreuses activités, mais lesquelles ? A ce niveau, on pourrait parler plutôt de chances.

Rubrique: 

Les P.-O., "département Nature" dans 10 ans.

Dans son édition du 6 avril 2006, le journal la Semaine du Roussillon lance un appel pour réinventer l'avenir de notre agglomération et de notre département, et en faire un département pilote, une référence en matière de société durable et écologique. Vélo en Têt applaudit, et fait des propositions.

Les collectivités concernées :

Rubrique: 

Les accidents de vélo dans les PO

La dangerosité de la pratique de la bicyclette est souvent l'argument, notamment en ville, qui nous est opposé lorsqu'on essaye de convaincre un habitant de Perpignan, une mère de famille ou un collègue de travail. Il est démontré de longue date que la qualité des équipements cyclables et que la densité en vélos sont les éléments clefs de la sécurité du cycliste.

Rubrique: 

Le téléphone sonne et les oreilles des cyclistes tintent.

L'autre soir sur France-Inter l'émission « le téléphone sonne » était consacrée aux problèmes des deux roues. Une vraie pièce de théâtre radiophonique avec dans le rôle du muet du sérail le représentant du gouvernement, dans celui du traître le Monsieur vélo de la mairie de Paris, la représentante de la FUBICY dans le rôle de la victime expiatoire et un motard en colère qui jouait les chevalier blanc et, pour un peu, aurait changé son gros cube pour un vélo.... Echanges polis, réponses sans intérêt aux questions classiques, on s'acheminait doucement , chacun dans son rôle, vers la fin de l'émission quand l'animateur, rigolard, annonce que le studio reçoit un grand nombre de courriels incendiaires stigmatisant le comportement incivique des cyclistes et que les termes de ces messages sont si violents qu'ils ne peuvent être rapportés à l'antenne....

Rubrique: 

Pages

S'abonner à RSS - Débats d'idées