Bienvenue sur le site de Vélo en Têt !

Vélo en Têt rassemble les cyclistes quotidiens ou occasionnels qui sont convaincus que le vélo est un moyen de déplacement pratique, agréable et sain, ainsi qu’une solution à la congestion et la pollution de la ville.

Pour adhérer, c'est ici !

Notre objectif est à la fois de défendre la cause des cyclistes, en demandant un meilleur partage de l’espace public, des aménagements sécurisés, des cheminements pratiques et lisibles, et de faire connaître le vélo comme moyen de déplacement, dans tous ces aspects pratiques, sans oublier la santé, le loisir et le plaisir. Vélo en Têt s’intéresse donc aussi aux parcours de long cours qui traversent notre département (Véloroutes et Voies vertes).

Nous défendons également les autres mobilités douces (marche, transports en commun) et l’intermodalité, en militant pour un urbanisme intelligent et humain dans notre ville.

Lettre à Monsieur le Maire.

Je me rends en ville la plupart du temps en deux-roues non motorisé et j'apprécie que soient enfin mis en place, en ce début d'été, les sens-interdits autorisés aux vélos ! Dommage qu'ils ne le soient que dans l'hyper-centre ville, puisque c'est dans la "banlieue" qu'il est très difficile voire suicidaire de rouler, avec le nombre impressionnant de ronds-points, le manque cruel de pistes cyclables et les habitudes déplorables du citoyen automobiliste perpignanais...On ne peut que se réjouir de cette initiative !

Rubrique: 

le Chemin de Fer en 1915

Quand on lit les documents d'étude du SCOT, on mesure combien la disparition des anciennes voies ferrées du Roussillon est une catastrophe écologique et économique. Les petites villes de la plaine et des vallées sont en effet devenues des
foyers de population importants, générant des flux pendulaires (déplacements quotidiens domicile-travail-domicile) vers l'agglomération perpignanaise.

Rubrique: 

Ecologie et investissement

Le Conseil Général et la Région investissent dans le réseau routier. De nouvelles voies de circulations ont projetées dans la plaine du Roussillon. La crise économique et le soutien de l'emploi pourraient justifier cette politique de « grands travaux » qui n'est, après tout, qu'un petit « new deal » à la sauce catalane et qui a donc pour lui la bonne logique keynésienne…
Qui, dans ces conditions, pourrait s'opposer au découpage et au bitumage de ce «croissant fertile» que fut la plaine du Roussillon ? Il s'agit, nous disent les décideurs, d'investissements générateurs d'emplois et de revenus… et donc, toute alternative apparaît comme antisociale. Discussion close.

Rubrique: 

Boulevard Clémenceau

La mairie et l'agglo PMCA ont organisé une réunion publique le 22 février pour présenter l'aménagement futur du Boulevard Clémenceau. Comme d'habitude on sent nos élus bien frileux quand il s'agit de retirer un peu de place à la voiture. Heureusement, quelques adhérents de Vélo En Têt sont intervenu pour les réchauffer !

Rubrique: 

Rencontre avec le CG

C'est la communauté d'agglomération PMCA (représentée par M. L. Fara) qui a organisée cette réunion tripartite la 4 février 2010 en invitant le directeur du service des routes du conseil général (M. J. Martin), la responsable du développement "vélo" au C.G. (Mme M. Llugany), et Vélo En Têt (représenté par Astrid et Thibaut). Nous le remercions pour cette initiative.

Pages