Vous êtes ici

Perpignan, ville verte ?

Rubrique: 

Un magazine de la municipalité affiche en première de couverture : «Perpignan, ville verte» !
C'est de l'humour ?

  • Les végétaux du centre de l'avenue Leclerc ont été "enlevés",
  • les sept eucalyptus du chemin de la Passio vella ont disparu en une journée,
  • les pins de l'avenue Paul Alduy se sont envolés
  • ...

Les arbres font place au goudron et au béton, dans notre ville "verte"... Il est vrai que nulle législation ne les protège...

Un bâtiment démoli ? Vite, du macadampour les voitures.

Allez donc admirer la splendide place Cassanyes : les toilettes publiques ont été supprimées, les casemates des commerçants, rasées. Le goudron règne, joliment décoré de bandes blanches pour aligner les véhicules... Des bancs ? point. Des fontaines ?nenni. Des jeux pour les enfants ? et puis quoi encore ? Bon, réjouissons-nous, on a échappé à l'abattage de tous les platanes...

Heureusement, il y a le centre des ronds-points, joliment arboré ! On admire ces jardins, à toute vitesse, par la fenêtre de nos véhicules... quoique... si les carburants augmentent encore, toutes nos autoroutes, pénétrantes, giratoires, nous ayant coûté un argent fou deviendront accessibles aux piétons, bicyclettes, triporteurs, trottinettes... et il nous faudra réapprendre l'usage de nos jambes et la lenteur... bien meilleures pour notre santé et notre planète.