Vous êtes ici

Le Père Noël offre une bande cyclable à Perpignan.

Ce mercredi 19 décembre, quelques dizaines de pères Noël, adhérents à Vélo En Têt, ont donc aménagé des bandes cyclables sur l'avenue Mermoz, à Perpignan. Cette avenue refaite en partie en 2006 sans itinéraire cyclable doit bientôt être rénovée sur une seconde partie. A l'époque nous avions voulu souligner par une action semblable le non respect de la Loi sur l'Air par la ville, qui devrait normalement profiter de chaque rénovation d'artère (ce sont les termes de la loi) pour aménager un itinéraire cyclable. Nous avons voulu démontrer encore une fois combien il serait simple de favoriser ici les déplacements piétons et cyclables, et de profiter de chaque chantier pour faire évoluer nos modes de transport.

L'équipe de Pères Noël à vélo a donc peint une belle bande cyclable de chaque côté de l’avenue Mermoz, au coin du Parc San Vicens, vers le centre ville pour assurer une esquisse de continuité des itinéraires. En effet, l’avenue Mermoz va être prochainement refaite et un itinéraire cyclable ici relierait avantageusement la piste venant de Cabestany et le centre ville.

Les Péres Noël, qui vivent comme chacun sait dans le grand Nord, sont les premiers, après les ours polaires à souffrir du réchauffement climatique. Peut-on avouer aux enfants du 21ème siécle que nous continuons à développer l'usage de la voiture en ville, qu'on observe sans réagir la croissance du trafic automobile et qu'on prévoie sa hausse soi-disant «inévitable», refusant ainsi de sauver le Pays du Pére Noël ? Voila que ses accolytes prennent les choses en mains et viennent, par cette action, encourager nos concitoyens à agir pour la sauvegarde de l'amosphère en se déplacant à bicyclette.

Quelques uns de ces dangereux activistes ont hélas dû décliner leur identité et être entendu au commissariat. Espèrons que cela ne les découragera pas à continuer la promotion de ce mode de transport ! Les Perpignanais qui ont vu le Pere Noel se transformer en cantonnier ont été bien étonnés, mais ceux qui l'ont vu traverser la ville dans une voiture de police hurlante n'en ont pas cru leurs yeux !