Vous êtes ici

Al Cami del Pou de les Colobres

Rappelons que la commune de Saleilles est par ailleurs reliée de façon très directe à Perpignan par la RN114, et à Cabestany par la très large RD22. Comme d'autre chemin communaux, cette voie dite du «Pou de les Colobres» a pu être utilisée jusqu'à il y a une dizaine d'année par les bicyclettes. Cela est rendu presque impossible aujourd'hui par des voitures qui y circulent très rapidement en évitant les axes principaux. Cet itinéraire pourrait facilement être rendu à sa vocation de «chemin communal» et être aménagé de manière à -y favoriser l'usage du vélo, -et y dissuader le trafic automobile de transit. On pourrait simplement autoriser l'accès des riverains de cette voie, à vélo ou en voiture, mais dissuader ou interdire le trajet complet Perpignan-Saleilles pour les automobiles. Le cami del Pou de les Colobres forme un carrefour avec une voie qui va de la RN114 (mas de la Boneta) à Cabestany. Le Cami peut être coupé en deux segments à sens unique pour les voitures. -Le premier, au nord de ce carrefour et jusqu'au Mas Boluix (Rocade Sud de Perpignan), accessible uniquement dans ce sens Sud/Nord aux voitures avec une vitesse et limitée à 15 km/h, autorisé dans l'autre sens aux vélos uniquement. -Le second segment, du croisement au rond point de l'avenue des Crouettes à Saleilles, accessible uniquement dans ce sens Nord/Sud aux voitures, à 15 km/h maximum et aux vélos, autorisé dans l'autre sens aux vélos uniquement. Un tel aménagement, très simple, peu couteux, suffirait pour dissuader le trafic sur cette route pour les voitures, et constituerait une incitation à l'utilisation de moyen de transport non polluants. Il faudrait alors 15 mn (évaluation faite sans se presser avec une collègienne de 14 ans) pour rejoindre Saleilles à Perpignan à bicyclette et en sécurité, avec un trafic auto très diminué et ralenti. A l'arrivée à Perpignan, la raversée de la Rocade Sud se fait simplement gràce à un passage inférieur existant et qui n'a besoin que d'être nettoyé. Il débouche dans l'avenue Shakespeare, puis sur la voie cyclable du Boulevard Kennedy. Quant à l'arrivée à Saleilles, les petites rues calmes des lotissements desservent à vélo l'ensemble du village, et on imagine facilement poursuivre l'itinéraire vers Théza ou Alenya. Vélo en Têt a proposé il y a quelques temps une solution proche pour favoriser la circulation des vélos entre Villeneuve et Perpignan, par le chemin communal du Mas Palegry. Cette solution n'a pas été retenue et on a choisit de faciliter l'usage de la voiture sur cette axe en l'élargissant, et d'y prévoir aussi une piste cyclable. Mais on ne dispose d'aucune évaluation de l'impact de cet aménagement sur l'évolution des modes de tranport utilisés. Notre association suggère maintenant qu'on fasse sur le Cami du Pou de las Colobres cette expérience plus facile, réversible, moins coûteuse, et -nous en prenons le pari- plus efficace pour favoriser l'usage du vélo sur l'agglomération.

P.S.: 

Nous n'avons jamais obtenu un avis de la mairie ou de la communauté d'agglomération sur cette proposition.

Poids: 
0