Vous êtes ici

Rencontre avec PMCA et le CG

C’est la communauté d’agglomération PMCA (représentée par M. L. Fara) qui a organisée cette réunion tripartite. Nous l'en remercions ici. Notre dernière rencontre avec le CG datait de 2010.

Secteur Sud-Est de la Ville.

  • Canal du Pountet de Bages : de l'avenue Paul Alduy au Réart.

Il s'agit d'un aménagement lié au chantier du carrefour du Mas Rouma

(voie dénivelée et Rond-Point à côté du Méga-Castillet) : une

"compensation écologique" est prévue sous la forme du PC en direction de

la route de Saleilles. (Voir notre précédente entrevue avec le CG)

Le CG annonce que cet aménagement sera "rustique" (sic) car le

propriétaire des terrains refuse une piste en enrobé. Une piste en

"stabilisé" sera donc simplement réalisée.

Par ailleurs le CG explique qu'un recalibrage de cette petite agouille

(Pountet de Bages) est prévu, et que l'aménagement sera donc sans doute

bientôt détruit puis reconstruit. Celui-ci sera réalisé à l'automne 2012.

Il partira du pont du Moulin à vent sur le Pountet, passera sous leRéart (sous la RD914), les cyclistes arrivant jusqu’à la RD62 conduisant à Saleilles.

Le CG considère que cet itinéraire peut constituer un début de liaison

vers Elne en passant par Saleilles, la D22, Alenya et la D11 que M.

Martin reconnaît être "assez dangereuse" pour les vélos. Vélo en Têt

signale qu'un itinéraire par Saleilles, un passage à gué et Théza, puis

la D80, Corneilla et enfin la D914A, serait simple à flécher, et assez

calme jusqu'à Elne.

  • RD22 : projet de nouvelle route de Mas Rouma à St-Nazaire.

Ce projet comporte un "barreau" Nord-Sud sur une partie de l'actuel

tracé du Cami del Pou de les Colobres (CdPdlC). Ce projet a été déclaré

d'utilité Publique, mais un recours de la ville de Saleilles contre

cette DUP est en cours. S'il est donc un jour réalisé, ce barreau

longera le coté Ouest du canal de Cabestany. Selon le CG, le CdPdlC qui

le longe à l'Est pourrait alors être réservé à des circulations

automobiles locales et des alternatives à l'automobile entre Perpignan et

Saleilles.

Vélo En Têt demande [NDLR : depuis longtemps !] que cela soit fait dès à

présent, les liaisons automobiles entre Perpignan et Saleilles étant

d'ores et déjà nombreuses, la liaison cyclable étant, elle, inexistante. PMCA

répond que l’affectation de ces voies pour les cyclistes est du ressort des communes (à cet endroit, Cabestany).

  • RD22C

Le CG signale que l'extension de la zone Mas Guérido vers le

SE pourrait s'accompagner de la création d'itinéraires cyclables et

suggère à Vélo En Têt de le réclamer à la Ville de Cabestany.

Littoral

  • De Canet à St-Cyprien

Une VV a été réaménagée par le CG le long de

la RD81A côté "étang". La couche de roulement sera faite en Octobre

  1. La traversée inférieur du Rond-Point, coté Canet, sera ré-aménagée

avec des rampes cyclables pour accepter les vélos et connecter cette VV

avec le front de mer de Canet. Elle sera également relié au Front de Mer

de St-Cyprien.

  • traversée Nord-Sud de Canet

Un jalonnement va être réalisé par le CG

pour flécher la traversée de la Vélittorale (itinéraire euro-véloroute

V8) par :

-* la zone d'activité de las Bigues,

-* une bretelle de la RD81,

-* le passage inférieur sour la RD81,

-* la colline des loisirs,

-* le passage inférieur sous la RD617,

-* la PC jusqu'au rond Point de l'Esparrou.

Là, la direction du port sera indiquée par l'av. de la Méditerranée.

Mais la poursuite de l'itinéraire vers le Sud par l'av. de l'Esparrou, puis la voie des

Flamants Roses, si elle est déjà possible sur un sentier en terre, ne

devrait pas être aménagée avant que ne soient résolus des problèmes

d'acquisitions foncières. Un recours contre une EUP serait en cours.

  • Vers le Sud, de St-Cyprien à Argelès

Un itinéraire a été conçu, passant par le Mas Larrieu qui longe la réserve Naturelle, et reviendra le long de la RD81 pour la traversée du Tech. Les acquisitions sont en cours de négociation. Les travaux devraient avoir lieu courant 2013. L'arrivée à Argelès se ferait par la zone du "champ de foire".

  • Vers le Nord, de Canet au Barcarès et Leucate

Le jalonnement (flêchage) va être amélioré par le CG.

Vélo En Têt insiste pour que soient indiqués les itinéraires adjacents,

notamment la voie de Sainte-Marie à Perpignan. Celle ci a été parcourue

il y a deux ans exactement par un bénévole de notre association avec un

technicien de PMCA et un professionnel de la signalisation pour

améliorer son jalonnement inefficace. Aucun nouveau panneau n'a été

ajouté depuis.

Secteur Nord Ouest de la Ville.

  • Piste Cyclable le long de la RD616 (Perpignan - St-Estève)

Vélo En Têt relève le mauvais état de cette PC le long de la RD616

-* parce que les chantiers de la rocade et de l'élargissement

de l'autoroute A9 l'ont coupée à certains endroits,

-* et parce que le défaut d'entretien la laisse envahir par de la végétation et de la

terre. [NDLR: les abords de la piste et le fossé de la route ont été

littéralement «tondus» le lendemain de cette réunion.]

Le CG assure que la PC sera remise en état à la fin du chantier. Il

explique que ses patrouilles sont bien équipées pour l'entretien des

routes, mais pas des pistes cyclables. Une réflexion serait en cours

dans cette collectivité pour conserver la gestion des voies cyclables

après leur réalisation, alors que la politique actuelle consiste à les

"livrer" aux communes traversées.

Vélo En Têt cite l'exemple du département de la Gironde qui affecte un numéro de route départementale à chaque voie cyclable et en assure l'entretien. Selon nous, cela améliore non seulement l'entretien, mais également la continuité du

réseau puisque le CG reste gestionnaire des voies qu'il a construites.

  • De St-Estève au rond-point de l'aéroport.

Le CG est propriétaire d'une emprise large en prévision d'un projet d'élargissement à 2x2 voies de la D1, finalement abandonné. Il est prêt à laisser PMCA réaliser une

voie cyclable (côté Nord). PMCA n'a pas de tel projet pour l'instant, et

ne pourrait l'avoir que si le CG donne des garanties sur la pérennité

d'un tel aménagement. Vélo en Têt demande la réalisation de cet

aménagement pour permettre aux stéphanois qui travaillent au Vernet

(Hopital Joffre par exemple) de s'y rendre à bicyclette. Un courrier dans ce sens

sera adressé à PMCA. D'autant plus que la réfection de la RD117, le long

de l'aéroport doit s'accompagner de la création d'une voie cyclable

(jusqu'à Peyrestortes).

  • Baho.

Le franchissement de la Boule entre St-Estève et Baho devrait être

amélioré lorsque le pont sera refait.

Voies vertes.

  • Agouille de la mar

Un itinéraire est en projet qui devrait à terme

relier St-Cyprien à Villeneuve-de-la-Raho.

  • Agly

Lorsque Vélo En Têt suggère de connecter la VV de l'agly avec

Perpignan par Pia, le CG annonce qu'un projet de réfection totale des

digues de l'Agly, de Rivesaltes jusqu'à l'estuaire est à l'étude. Les

digues actuelles, sur les deux rives, doivent être détruites, et

reconstruites 30m plus à l'extérieur du lit. Les nouvelles digues qui

devraient assurer une meilleure protection contre les inondations des

zones urbanisées proches de l'Agly, seront couvertes par une voie

d'entretien, en enrobé, accessible aux véhicules d'entretien et aux

modes actifs (vélos, rollers). Ce chantier, gigantesque, devrait occuper

plusieurs années (et engloutir quelques dizaines de millions d'euros).

L'enquête d'utilité publique devrait bientôt commencer.

Cette annonce stupéfiante rend évidemment caduques toutes les questions sur l'amélioration ou la prolongation de cet itinéraire... Nous demandons que la VV soit

conservée pendant le chantier, par exemple en réalisant d'abord la digue

rive droite, et en ne détruisant la digue rive gauche que lorsque

l'itinéraire rive droite aura été réalisé. Nous demandons que cet

itinéraire soit correctement jalonné dès sa création. Le CG explique que

ces voies, de bonne qualité de revêtement n'offriront pas la même

qualité de service que la VV actuelle (barrières en bois, piste gravier

équestre, panneau d'information sur les biotopes, bancs, etc...) [NDLR :

ce que nous regrettons...]

  • La voie verte d’Argelès-sur-Mer au Boulou (15km)

Elle se poursuit d'ores et déjà vers Maureillas, Las Illas, Riunogues, et le col de Panissars. Certains segments doivent encore être aménagés et la signalisation doit

être posée, mais cet itinéraire du CG66 fait partie d'un projet

trans-frontalier (ruta Pirinexus/Project Enllaç) et doit impérativement

être terminé pour fin avril 2013.

Divers

  • Aires multimodales.

Le CG signale le fonctionnement des aires multimodales (stationnement

vélo, arrêt de bus, parc de stationnement) du Boulou (Rond-Point des

pompiers), de Thuir , de Ille-sur-Tet (gare) et d'Argelès (lycée).

  • Arbres.

Vélo en Têt demande à ce que les voies vertes (celles en projets et

celles déjà existantes) soient arborées : par exemple celle de Perpignan

à Thuir (15km), qui en période estivale soumet les usagers à de longues

portions sans ombre. PMCA serait responsable de la partie de Perpignan à Ponteilla (mais uniquement pour la voie cyclable, les communes restant gestionnaires de l’environnement), le CG de Ponteilla à Thuir.

  • PMCA

Le CG Salue les efforts de l'agglo ces dernières années en matière

d'aménagements cyclables, avec de nombreuses réalisations qui améliorent

la situation du vélo, notamment pour ce qui concerne la pratique de

loisir.

  • Culture et vélo

PMCA travaille à la création d'une signalétique spécifique pour des

itinéraires thématiques culturels. Vélo En Tet a travaillé avec PMCA à

la définition de ces itinéraires.