Bienvenue sur le site de Vélo en Têt !

Vélo en Têt rassemble les cyclistes quotidiens ou occasionnels qui sont convaincus que le vélo est un moyen de déplacement pratique, agréable et sain, ainsi qu’une solution à la congestion et la pollution de la ville.

Notre objectif est à la fois de défendre la cause des cyclistes, en demandant un meilleur partage de l’espace public, des aménagements sécurisés, des cheminements pratiques et lisibles, et de faire connaître le vélo comme moyen de déplacement, dans tous ces aspects pratiques, sans oublier la santé, le loisir et le plaisir. Vélo en Têt s’intéresse donc aussi aux parcours de long cours qui traversent notre département (Véloroutes et Voies vertes).

Nous défendons également les autres mobilités douces (marche, transports en commun) et l’intermodalité, en militant pour un urbanisme intelligent et humain dans notre ville.

le chantier de l'Arsenal

Vélo en Têt a mené plusieurs actions en faveur du stationnement des Vélos en Ville. En général, nous réclamons, plutôt que des grands parcs à vélos souvent envahis de motos, que l’on dissémine un peu partout en ville, de petits groupes d’arceaux pour Vélos. (Voir à ce sujet nos courriers au sujet du stationnement sur la Place et la Dalle Arago) Cela mériterait un article entier, mais personne ne l’a encore rédigé... Voici en tout cas une demande adressée à la mairie, qui concerne en particulier le chantier de Rénovation de L’Arsenal qui est en cours.

Rubrique: 

Les journées de l'Atelier d'Urbanisme

Le 18, et le 19 novembre, se tiennent les journées de l'Atelier d'Urbanisme. Débat, Tables, Rondes, circuit en ville sur le Thème «La ville au-delà du fleuve», et exposition sont aux programmes.

Vélo en Têt y exposera le vélo en ville, pour préparer cette exposition, on se réuni pour concevoir les panneaux au lieu habituel, les mardi des semaines 43, 42, 45 et 46.

Rubrique: 

Le relatif échec du vélo à Lleida (Lerida) en Espagne

La Ville de Lleida en Catalogne Sud est une ville d'une taille semblable à Perpignan (environ 100 0000 hab.) mais beaucoup plus condensée au niveau habitat. Les gens se déplacent beaucoup à pied car il faut tout au plus un quart d'heure pour se rendre au centre ville de la zone periurbaine.

La ville a voulu pousser en faveur du vélo même si une demande n'existait pas réellement de la part de la population.La Municipalité dit avoir été très déçue car malgré des pistes qui traversent le centre, le nombre des cyclistes qui les empruntent reste très faible.

Pages