Vous êtes ici

Où garer son vélo à Perpignan ?

Rubrique: 

Nous adressons donc aujourd'hui par courrier les demandes suivantes à la villes de Perpignan et nous rapellons que pour encourager les habitants de Perpignan à utiliser leur vélo en ville, il faut des mesures incitatives. Concernant le stationnement vélo, qui est essentiel dans cette optique, nous constatons que les difficultés s'accumulent :

-1) Des arceauxà vélo ont été annoncés, et «Vélo En Têt» a participé au repérage de leurs emplacements. Presque 6 mois après, ils ne sont toujours pas installés !

-2) Sur la Dalle Arago, où on a encore augmenté l'offre de stationnement pour les voitures, et malgré nos courriers anticipant l'aménagement du parking, rien n'a été fait pour les vélos, ni avant, ni après. (Lisez sur ce site les courriers que nous avons envoyé avant les travaux...)

-3) Place de la République : malgré nos demandes, personne ne veut envisager le stationnement vélo sur un lieu qui sera très fréquenté dans très peu de temps.

-4) Il a fallu réclamer des aménagements vélo à la nouvelle piscine, au nouvel Hôpital, à la nouvelle mairie de Quartier Ouest, etc... Comment se fait-il que cela ne figure pas d'emblée dans le cahier des charges pour tout établissement accueillant du public ?

-5) Les demandes des écoles (et des Centres d'Information et d'Orientation) se multiplient (école d'Alembert, école Fénelon, ...). Elles n'arrivent pas à accueillir tous les enfants qui souhaitent venir à l'école en vélo par manque d'équipement de stationnement en particulier ! Cela ne devrait-il pas être une priorité ? Faut-il qu'on dissuade ces jeunes de se déplacer à vélo!

-6) Nous constatons par ailleurs que l'on n'oublie pas de faire des parkings en plein centre ville ! Il y aura d'ailleurs dans le centre ville, plus de stationnement automobile qu'avant la rédaction du P.D.U. Comment pensez-vous alors atteindre les objectifs annoncés de ce P. D. U. qui est de diminuer la circulation des voitures en ville ?

-7) Nous demandons donc qu'un effort particulier soit fait sur le plan du stationnement vélo et que celui-ci n'empiète pas sur l'espace déjà réduit des piétons, mais sur des places de stationnement automobile : 1 place de stationnement voiture peut en effet contenir 8 vélos . Par exemple, sur la place Bardou Job, les piétons et les vélos doivent se serrer sur le trottoir étroitalors qu'une seule place devoiture aménagéetransformerait la vie des cyclistes .

Nous attendons toujours que la ville fasse la démonstration d'une réelle volonté de favoriser le vélo à Perpignan. Prévoir quelques arceaux dispersés en ville, c'est la moindre des choses. Que peut-on imaginer de plus facile, et serons-nous obliger de déployer à chaque fois autant d'effort pour obtenir ce qui est naturel et évident dans tant d'autres villes française ou européenne ?

P.S.: 

Ces demandes sont adressées aujourd'hui à la mairie. A suivre...

Poids: 
0